shadow

Innovation, Performance & Leadership Collaboratifs

Management Collaboratif ?

Face au constat de l’inadaptation croissante des modes d’organisation et de management, de nombreux dirigeants s’interrogent sur de nouveaux modèles à mettre  en œuvre, pour développer la performance de l’entreprise dans un environnement en constant changement, faciliter l’émergence des idées, de la créativité et des innovations, et flexibiliser pour améliorer la rapidité de mise en œuvre des adaptations et innovations nécessaires.

Au delà un Leadership Collaboratif, qui vit et impulse la transformation des modèles managériaux, le Management doit relayer la volonté des Directions de ces ,intentions stratégiques et tactiques. Et il ne suffit pas de transmettre les directives ou objectifs, il s’agit plutôt de soutenir les initiatives et d’offrir la possibilité pour le personnel de travailler dans un environnement inclusif et apprenant qui dynamise les équipes, favorise la créativité et de permettre de travailler ensemble de façon performante, efficace, durable et respectueuse du bien être individuel et collectif.

 Le Management Collaboratif c’est quoi ?

Jusqu’à présent très rationnel, analytique et standardisé, le management se transforme radicalement. Le Management de demain devra mobiliser l’autre partie de notre humanité : l’intuition, la relation, les plaisirs, l’aventure.

Une tendance se dégage nettement : celle de la valorisation de « l’intelligence humaine ». Ces dernières années auront été marquées par un nouveau courant de pensée : le management collaboratif.

Contrairement à la perception « X » de la théorie de McGregor, le management collaboratif repose sur un état d’esprit « Y » qui part du principe que les salariés ont des capacités, du goût pour le travail, le sens des responsabilités et l’envie d’être associés aux projets de l’entreprise, donc qu’il est possible de leur faire confiance.

Le « Ensemble » c’est « nous tous » !
C’est la Genèse du Management Collaboratif

Du latin collaborare, la collaboration désigne l’idée de « travailler en commun pour gagner des bénéfices ». Par conséquent, elle ne s’oppose pas au principe de subordination (le salarié reste sous la responsabilité de l’entreprise).

 Le Management Collaboratif ça vient d’ou ?


Le principe du Management Collaboratif n’est pas nouveau. L’association des salariés a émergé à travers plusieurs concepts de management, sans pour autant représenter un « courant de pensée managériale » à part entière.

  • Dans un premier temps, à travers un statut juridique de 1947, la Société Coopérative et Participative (SCOP). Les décisions importantes sont prises lors d’assemblées générales où tous les salariés votent (1 salarié = 1 voix).
  • Puis, dans les années 80, l’implication des salariés s’est manifestée :
    • au sein de « Cercles de qualité » : démarche basée sur la réunion de personnes directement concernées par un problème dans le but de trouver des solutions et stopper les gaspillages
    • au travers de « Groupes d’expression des salariés » sur le contenu, les conditions d’exercice et l’organisation de leur travail suite aux lois Auroux de 1982.

Ces deux mesures étaient principalement axées sur l’incitation des salariés à faire preuve d’initiatives sur la manière de réaliser leur travail, sans avoir pour autant de latitude décisionnelle ni d’aptitude à s’exprimer en dehors de leur périmètre de responsabilité.

  • La mise en avant du système collaboratif s’est par la suite manifestée par le biais de « boîtes à idées » ou de méthodes de « brainstorming » (remue-méninges) dans les années 90 où chacun était invité à exprimer, au sein de groupes de travail spécifiques, des idées originales, sans jugement, ni critique. Cependant, une fois les idées émises, seuls les experts métier étaient décisionnaires de la mise en œuvre car cette méthode était avant tout orientée sur l’amélioration des processus actuels.

Il faudra attendre le début des années 2000 pour percevoir les bénéfices du management collaboratif, notamment à travers des exemples d’appropriation par certaines entreprises qui étonnent par leurs capacités à développer leurs performances, même et surtout en temps de crise.

 Management traditionnel et Collaboratif : quelles différences ?


Pour mieux prendre conscience des bénéfices du management collaboratif et comprendre les différences avec les autres styles de management, une comparaison avec le milieu sportif peut s’avérer fort instructif.

Il est clair que le mode de fonctionnement tel que le décrit Claude Onesta (voir cette citation) s’oppose aux modes traditionnels de management tels que ceux pratiqués, par exemple, par l’équipe de France de football dont la somme des stratégies individuelles, encouragées par une gouvernance obnubilée par le recherche du profit, semble altérer la performance du groupe.

TOP
%d blogueurs aiment cette page :